Un Traguito Más

Un Traguito Más
Latin Folk Songs

Adrienne Winling: voix/voice, percussions
Antoine Girard: accordéon/accordion, piano

UTM @ Anako modif

Love, anger, nostalgia, alcohol…
Un Traguito Más explores the dramatic qualities of popular songs of Latin America and Souther Europe, from the Portuguese fado to the Mexican drinking song, not forgetting pieces from Argentina, Italy and Greece.

The duo Un Traguito Más was born out of a desire to share songs from diverse horizons that have a similar melodic and narrative power.
Adrienne Winling’s warm, deep voice interacts thrillingly with the bold, sensitive playing of Antoine Girard at the accordion. The singer recounts fables, takes on different roles through a multiplicity of languages, timbres and accents. The accordion becomes orchestral, enveloping the voice in a sensual musicality. Sometimes sober and subtle, sometimes powerful, ‘organic’, it navigates between exalted countermelodies, percussive rhythms and harmonic play, while now and again indulging in improvisations full of feeling.
With the album Adondequiera the duo brings to life moving tales of ordinary men and women faced with joy, love, grief or jealousy. Together these unique songs, carried by the fascinating minimalism of the voice and the accordion, weave a picture of human fragility, yet vibrancy. We move from laughter to tears; the songs are sometimes heart-breaking, sometimes funny or pathetic, and often nostalgic.

(FR)

Amour, colère, nostalgie, alcool… le duo explore la théâtralité des chants populaires latins et méditerranéens, du fado portugais à la chanson à boire mexicaine, en passant par l’Argentine, l’Italie et la Grèce.

Un Traguito Más est né de l’envie de partager des chansons de divers horizons ayant en commun une puissance à la fois mélodique et narrative.
La profondeur chaleureuse de la voix d’Adrienne Winling dialogue avec l’audace et la sensibilité de l’accordéon d’Antoine Girard pour nous offrir une interprétation vibrante de thèmes populaires d’Amérique Latine et d’Europe méditerranéenne.
Le chant s’y déploie comme un jeu de rôles et se glisse avec délectation dans une multiplicité de timbres, de langues, d’accents même, et de fables.
L’accordéon endosse un rôle orchestral et enveloppe la voix avec une musicalité charnelle. Tantôt sobre et subtil, tantôt puissant et organique, il navigue entre contrechants exaltés, rythmiques percussives, jeux harmoniques, et s’engouffre ça et là dans des improvisations à fleur de peau.
Avec l’album Adondequiera le duo prête corps à des récits émouvants de femmes et d’ hommes du commun confrontés à la joie, à l’amour, à la douleur ou à la jalousie.
La singularité de chacun de ces récits, portée par le minimalisme magnétique de ce duel entre souffle et soufflet, tisse en chansons la trame d’une humanité fragile et palpitante.
Du rire aux larmes, des chansons déchirantes, parfois drôles ou pathétiques, souvent nostalgiques.

 

Publicités